Twitter : 280 caractères, et alors ?

Twitter : 280 caractères, et alors ?

Déjà déployée pour certains comptes depuis plusieurs semaines, la nouvelle limite de caractères de Twitter passe ce matin à 280 au lieu de 140 pour l’ensemble des utilisateurs. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour les habitués et addicts c’est une hérésie.

Alors que les 140 caractères imposaient un exercice de concision tout à fait particulier, cette nouvelle formule fait craindre une pollution constante des timelines par des pavés de textes indigestes. Mais en réalité, cela va-t-il vraiment changer quelque chose dans notre utilisation quotidienne du réseau ?

“Twitter perd son ADN !”

Rien que ça. Beaucoup d’utilisateurs compulsifs s’insurgent depuis hier soir sur cette nouvelle norme. Il faut dire que beaucoup d’études et d’articles très sérieux se sont penchés sur cette “nouvelle culture” du micro-blogging. Une nouvelle forme d’expression qui serait justement basée sur la concision des échanges. Tout cela vole en éclat aujourd’hui avec une longueur de texte doublée. Des professionnels du webmarketing trouveront sans doute un nouveau terme pour remplacer le “microblogging”, faisons leur entière confiance là dessus.

Dans la pratique pas sûr que cela change fondamentalement grand chose aux échanges sur le réseau social de l’instant et du live. Les habitués vont peut-être en profiter pour mentionner quelques personnes en plus, les spammeurs vont pouvoir utiliser encore plus de hashtags pour faire monter leur buzz artificiel, mais au final les changements nous paraissent plus cosmétiques qu’autre chose. Nos timelines seront un peu plus longues à dérouler, mais si la qualité du contenu est au rendez-vous, notamment pour une veille professionnelle efficace, pourquoi pas ?

Twitter, la plateforme “multimedia” par excellence ?

Lieu d’information (et de désinformation) ultra réactif, Twitter s’enrichit d’un nouveau support qui vient très bien compléter la suite de supports disponibles pour faire passer une information ou une idée : texte, image, vidéo, vidéo live…

L’ecosystème de contenu va sans aucun doute y gagner pour une expérience globalement plus riche. On dit plus de choses en 280 caractères plutôt qu’en 140, et cela ne peut pas être une mauvaise chose pour développer un peu plus sa pensée ou pour apporter des précisions que l’on était obligé d’ajouter dans des tweets à la suite jusqu’à hier. Un bon moyen pour essayer d’enrayer certaines rumeurs et buzz idiots ? Peut-être.

Toujours plus de data pour les veilleurs et les marketeurs !

La richesse de Twitter est dans sa data. Les utilisateurs, les liens entre ceux-ci, ce qu’ils disent au quotidien, cette quantité de données est une mine d’or pour peu que l’on se donne du mal pour bien les analyser. Avec deux fois plus de texte potentiel par tweet cette grande base de connaissance et d’analyse s’en retrouve renforcée.

Une aubaine pour les marketeurs qui veulent comprendre précisément le sentiment de l’opinion (avec le prisme de la base utilisateur de Twitter, pas forcément représentative, il est vrai) sur un sujet donné.

Quelle sera la prochaine étape de Twitter ? Ajouter une fonctionnalité qui ressemble aux “stories” de Snapchat, Instagram et Facebook ? Proposer enfin un bouton d’édition de tweets ? A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge