Facebook vers le tout payant pour les entreprises, rien de très nouveau

Facebook vers le tout payant pour les entreprises, rien de très nouveau

Tous les ans on y a droit : FACEBOOK DEVIENT PAYANT. Il est vrai que semaines après semaines les pages de marques et d’entreprises sont de moins en moins visibles dans le fil d’actualité des utilisateurs “normaux”. La raison officielle ? Donner plus poids aux publications de ses amis, après tout Facebook est fait pour ça. Mais il s’agit aussi bien sûr de renforcer le business model du géant américain. La visibilité “organique” sans publicité sera-t-elle demain nulle ? Essayons d’y voir plus clair…

Une plateforme de communication puissante et gratuite !

C’est ce que l’on entendait partout il y a cinq ans à propos de Facebook et des réseaux sociaux. Imaginez donc : vous pouvez “engager votre audience” en postant des petits chatons et leur pousser de la publicité comme si de rien n’était. Simple et efficace. Un peu trop, justement.

Pour les entreprises Facebook n’est plus gratuit depuis bien longtemps. Les formats de publicité proposés par le réseau social américain sont d’ailleurs plutôt efficaces pour peu que l’on se penche sur la qualité du contenu et la pertinence du ciblage. Il faut intégrer ces coûts comme n’importe quel investissement marketing, rien de plus normal finalement…

Lever de boucliers contre de nouvelles modifications de l’algorithme

La visibilité des posts dans le flux d’actualité d’un utilisateur donné est géré par un algorithme secret. Comme pour le classement des résultats de recherche par Google, cette “sauce secrète” nourrit bien des fantasmes. Certains marketeurs pensent pouvoir le “hacker” ou le manipuler, mais au final c’est bien Facebook qui fait la loi sur son propre réseau.

william-iven-19844 (1)

Pourtant certains professionnels du social media marketing ont du mal à avaler ces nouveaux changements à venir. Il se murmure même sur la portée sans publicité des posts de marque serait bientôt nulle. Zéro. Pas visible du tout si vous ne passez pas à la caisse. Si on reprend les deux principes de base énoncés au début de l’article (priorité aux amis sur les marques, et business à générer pour Facebook) cela ne devrait pourtant pas nous surprendre.

Doit-on se réjouir de cette nouvelle lame de fond ? Non, bien sûr. Malgré tout, cela sera peut-être un déclencheur pour repenser les stratégies avec du sens et un véritable affect. Même si beaucoup d’annonceurs choisiront sans doute le côté obscur en exploitant Facebook comme un nouvel espace de diffusion de spots publicitaires bêtes et méchants. A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge