Emmanuel Péru, un artiste chez Cometik

Emmanuel Péru, un artiste chez Cometik

Nous avons plaisir à vous présenter nos équipes sur le blog. Vous avez pu découvrir des profils très variés depuis bientôt 2 ans. Avec des commerciaux, des responsables marketing, des directeurs d’agences, d’un peu partout en France dans nos agences. Aujourd’hui nous allons à la rencontre d’un profil encore un peu différent, à Paris, ville lumière. Emmanuel est en effet commercial chez Cometik le jour, et comédien de talent le soir.

Rencontre avec un profil hors du commun que nous avons accueilli dans la grande famille Cometik il y a plusieurs mois déjà.

Bonjour Emmanuel, merci pour le temps que tu nous accordes. Nous sommes ravis d’échanger avec toi, collaborateur Cometik mais aussi artiste à part entière. Peux-tu nous en dire plus sur ta passion théâtrale ?

Oui, bien sur ! J’ai cette passion pour le théâtre et le milieu artistique existe depuis que je suis tout petit. L’envie de faire rire, de me démarquer aux yeux des autres. J’ai toujours été fasciné par tout ce qui est diffusé sur le petit écran : film, série, théâtre, one man, même le JT au point d’en faire des remakes dans ma chambre.

Mes parents pensaient que c’était passager. Mais non, ce n’était pas un passage mais un rêve. Un rêve de jouer des personnages, d’imiter des personnes que j’observais dans la rue ou bien à table. Cette passion a grandi, et des projets sont venus se greffer dans mon esprit.

Ce qui m’a conduit à tout plaquer et partir à Paris réaliser mon rêve d’enfant.

Aujourd’hui tu es “monté à Paris” et tu écris pour ta compagnie (Les Mômes), comment gères-tu de front tes deux carrières ?

Au début ce fut compliqué car d’un côté il fallait que je continue ma carrière de commercial qui à débuté en 2004 et de l’autre il fallait apprendre un nouveau métier, celui d’artiste.
Après quelques années d’écoles, de choix, et de questionnements j’ai du faire la part des choses mais aussi apprendre à déléguer.

J’ai la chance d’être très bien entouré avec une équipe de professionnels du spectacle : Violette Blanckaert, Solène Navarre, Justin Bruyère, Cloé Libéreau et Juciara Mauduit.
Avec toute cette petite équipe j’ai tout simplement créé ma compagnie de théâtre comme une petit entreprise. Nous avons tous un rôle à jouer. Par exemple Solène Navarre prend la relève intégrale de la pièce pour l’écriture du spectacle.

photo-troupe-copie

Tout cela me permet de dégager du temps pour la production du spectacle, la gestion de la compagnie et bien sur ma carrière chez Cometik.

Comment es-tu arrivé chez Cometik Paris ?

Par internet. Après mon école professionnelle à l’entrée des artistes (Ecole de l’acteur Olivier Belmondo) j’avais plus de temps pour reprendre des horaires normaux. Il fallait donc que je revienne à mon activité principale : le commerce. La passion du terrain et du contact me manquait terriblement.

J’ai trouvé plusieurs annonces sur le site de Monster dans le domaine du web, domaine très important de nos jours, dans l’air du temps. Il ne fallait pas que je loupe le coche. Deux entreprise se sont démarqués dans ma recherche, Cometik et une société concurrente. Après les deux entretiens mon choix s’est très vite fait grâce à l’énergie, au cadre humain et aux opportunités au sein de la société.

Qu’est ce qui te motive tous les matins à partir au contact des professionnels ?

Je déteste me lever le matin avec l’idée de ne rien faire de nouveau dans la journée. C’est un besoin constant que d’être actif tous les jours, week-end compris.

Rencontrer des professionnels tous les jours me permet à la fois d’apprendre de ces profils très variés mais aussi de me responsabiliser pour me mettre à leur niveau et partager nos connaissances.

C’est très différents du contact avec un particulier, je trouve ça plus intéressant d’échanger avec des professionnels.

Un commercial doit forcément avoir un bon contact avec son prospect et ses clients, est-ce que ton expérience de la scène t’aide au quotidien ?

Oui en effet. Etre commercial, c’est aussi un peu être artiste. Savoir jouer un rôle, s’adapter, faire la part des choses et travailler avec intelligence. Les mêmes qualités que pour un comédien. Il ne faut pas avoir peur du public et donc ne pas avoir peur de son client. La scène m’a appris à être avenant, interagir avec des personnes que je ne connais pas.

On peut voir très souvent dans les écoles de théâtre des personnes qui s’y inscrivent simplement pour se révéler dans les rapports humains, dépasser leur côté introverti, supprimer les barrières et parasites que l’on se met tous les jours face à des personnes que l’on ne connaît pas. Et cela fonctionne.

Le Web est aujourd’hui indispensable pour fédérer autour d’un projet comme celui-ci, vous venez de sortir votre nouveau site, tu peux nous en dire plus ?

Absolument, comme beaucoup de personnes j’ai d’abord créé moi même le site de la troupe.

Mais à chacun son métier ! Faire un site de base peut être simple mais le développer correctement, le référencer et le rendre efficace est bien plus compliqué. Il me fallait une société professionnelle à qui je puisse faire confiance pour confier ce travail.

Choix très facile à faire, j’en ai tout simplement parlé avec Vincent Guilbert et Jean-Christophe Vasseur afin de créer un partenariat entre la compagnie et la société où je m’épanouie tous les jours.

Je profite d’ailleurs pour les remercier de nouveau, eux mais aussi toutes les équipes de Cometik qui ont réalisé notre site et contribué à cette grande aventure.

C’est compliqué de sortir du lot, encore plus à Paris, comment vois-tu l’avenir de ce côté là ?

Depuis que j’ai obtenu ma licence de producteur du spectacle vivant je découvre que je peux aller encore plus loin dans la réalisation de mes projets. Au lieu de courir après les autres, c’est moi qui réalise ce que j’ai envie de partager avec le public. C’est très excitant rien que d’y penser.

_dsc0141

Mais mon avenir passe par mon équipe, c’est grâce à eux que le projet voit le jour.
Je ne les remercierai jamais assez, ils m’ont permis de faire d’un rêve, une immense aventure humaine et artistique qui se réalise enfin.

J’ai hâte de découvrir ce que l’année 2017 nous offrira notamment pour notre pièce « Ca fait rire les oiseaux », pour la compagnie Les Mômes, pour mon projet d’un premier one-man et plein d’autres idées qui fusent chaque semaine.

Quelle est l’actualité pour la Compagnie Les Mômes ?

Après 3 ans sur le projet de pièce de théâtre, la compagnie Les Mômes et moi même sont fiers de présenter au grand jour « Ca fait rire les oiseaux » qui se jouera du 13 Janvier au 31 Mars au théâtre du Montmartre Galabru (Paris 18) chaque vendredi à 19H45.

Infos et réservations sur notre site www.les-momes.net

A l’issue de cela, nous continuerons le show sur Paris jusqu’a fin 2017 puis nous partirons en tournée en province en 2018 pendant 2 ans. En parallèle, d’autres spectacles sont en cours et seront dévoilés en temps voulu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge